Livres et Films inspirants

coeur et sexe

– Petit traité pour construire des liens humains en maternité. Françoise Molénat

– Etes vous hypersensible? Fabrice Midal 

– L’art de la méditation. Matthieu Ricard 

– Sur le chemin de l’orgasme divin.  Margot Anand 

– La transformation par la danse.  Gabrielle Roth

– La force expressive du corps.  Ana Daria Haplrin

– Sexpériences Isabelle et Margot Fillozat 

– Au nom du corps Collectif 

– Le guide illustré de l’intime 

– Trésors de Femmes Cécile et Benoit de Willencourt 

– Le couple sacré Marisa Ortolan

– 50 exercices de slow love Emmanuelle Duschesne 

– Les blessures de silences, les clés de votre énergie Natacha Calestrémé 

– BD Tanpis pour l’amour: comment survivre avec un manipulateur 

– BD Naissance: découvrez vos supers pouvoirs et amplifiez vos supers pouvoirs 

– Les 13 mères originelles et danser le rêves Jamie Sams

– Le pouvoir de la femme Médecine 

– Un petit pas vers un grand mieux Maelle Nodet  

– Le  dehors de toute chose Alain Damasio et Benjamin Mayet  

 

–  Enquête de sens

– Subtil: et si on commençait maintenant? 

– Demain et Animal Cyril Dion 

– Debout

– Women 

– Naitre pères

– Lion

Citations et textes

Le serment d’Hippocrate

“Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.
Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.
Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.
Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.
Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.
Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services  qui me seront demandés.
J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.
Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.”

 
 

LE VOYAGE 

Chacun vit son voyage comme il vit sa vie.

Certains sont obsédés par la destination. Ils sont tellement concentrés par le but, l’arrivée, qu’ils en passent à côté du paysage, de l’imprévu, des rencontres spontanées et de la richesse du voyage en lui-même.

D’autres oublient leur destination. Ils n’ont pas de direction et se laissent être ballotés par les vents, sans cohérence, sans évolution.

C’est un art de poser une intention, et de se détendre.

Une fois l’intention posée, l’intuition agit comme une boussole intérieure. Elle nous encourage à prendre l’autoroute ou les chemins de traverse ; à accélérer ou à ralentir.

Quel que soit notre itinéraire et notre véhicule, la qualité de notre voyage dépendra avant tout de notre posture.

En étant dans un alignement corps/coeur/esprit, nous nous connectons plus aisément à notre intuition, l’itinéraire est plus clair, nous adaptons plus facilement notre rythme.

Nous pouvons alors maintenir notre objectif tout en restant ouvert aux opportunités imprévues.

 Arnaud Riou

 

Ne te hâte pas 

Vois comment une fleur pousse

Elle n’est pas pressée

Elle se compare pas aux autres fleurs

Elle n’aspire pas à changer de couleur 

Ou à prendre une autre forme 

Elle ne cherche pas à grandir 

Mais quand les conditions sont réunies

Elle s’épanouira 

Et la fleur fait confiance au processus

Alors détends-toi … et reste en contact  

Avec ta propre réalité intérieure 

Léonard Jacobson 

 

RÊVES 

« Il faut continuer à s’insurger 

Si l’on devait cesser de faire des rêves audacieux

Alors les actes audacieux cesseraient aussi sur terre 

Les rêves fous sont le carburant

Qui alimente le moteur de l’Agir. 

Les rêves fous sont la fusée d’or 

qui propulse la force vitale de l’Etre 

Ce qui ne peut se rêver 

Ne peut se réaliser 

Insurgez vous ! 

N’anticipez pas, Mais semez en tous lieux 

Les rêves les plus beaux 

les rêves plus plus fous

Jaillis de l’âme comme un cri « 

 

Clarrissa Pinkola Estès 

VIS MAINTENANT !

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas 

celui qui ne lit pas 

celui qui n’écoute pas de musique

celui qui ne sait pas trouver 

grâce à ses yeux 

Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre

Celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement 

celui qui devient esclave des habitudes 

refaisant chaque jour les mêmes chemins

celui qui ne change jamais de repères

ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements

ou qui ne parle jamais à un inconnu 

Il meurt lentement 

celui qui évite la passion et son tourbillon d’émotion 

celles qui redonnent la lumière dans les yeux 

et réparent les coeurs blessés. 

Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux 

au travail ou en amour 

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves 

celui qui pas une seule fois dans sa vie

n’a fui les conseils sensés 

Vis maintenant! 

Risque toi aujourd’hui! 

Agis tout de suite 

Ne te laisse pas mourrir lentement! 

Ne te prive pas d’être heureux! 

Martha Medeiros 

Extrait de « PLUTOT COULER EN BEAUTE QUE FLOTTER SANS GRÂCE » 

« De l’honneur, du courage, de la robustesse, de la simplicité et de l’élégance, il va nous en falloir notre ration quotidienne pour absorber les prochains chocs qui viennent, qu’ils soient sanitaires, climatiques ou économiques. 

Pour suivre les pistes ouvertes par les différentes initiatives d’entraide auto-organisées nées dans les marges des confinements.

Pour résister à la destruction du monde, aux atteintes à nos droits et à nos libertés, pour assurer nos subsistances et faire le tri dans nos priorités. 

Alors PRENEZ SOIN DE VOUS, ne cédez rien de ce qui vous est singulièrement essentiel, autorisez-vous le BEAU et le SAUVAGE. 

N’oubliez pas la tectonique des interstices et des bas fonds. 

Et CARPE THAT FUCKING DIEM  » 

 
de Corinne Morel Darleux

Le dissensus est cette formidable force de compression sur le gaz des divergences individuelles.

Loin de couper le lien social, il l’intensifie. Il resserre les liens tout en les tendant.

Il accroit le seuil de tolérance à l’étrange et à l’étranger.

Il fait de l’originalité une valeur et non plus un défaut. 

L’écart, la différence de comportements, le désaccord, pour peu qu’on les fasse tenir ensemble par l’estime qu’un être libre a naturellement pour un autre être libre, dressent le sang et mettent la vie au coeur du système » 

 » Le dehors de toute chose »  Benjamin Mayer extrait de  » La zone du dehors  » de Damasio 

 

« Ce n’est pas l’humain qu’il convient de remettre au centre de nos systèmes, comme on l’entend ou le lit souvent. Mais bien la vie. Elle est plus vaste. Si nous nous y plongeons avec sincérité, simplicité et authenticité, elle nous servira de tremplin pour nous comprendre, nous apprendre à nous mêmes qui nous sommes et nous élever. C’est la chantier auquel nous devons nous atteler individuellement et collectivement. Notre civilisation vacille. Elle pourrait s’écrouler. Avec ou sans nous la vie continuera. Elle ne nous attendra pas. Mais si nous voulons faire partie de l’aventure, alors c’est ce chemin d’amour et de conscience que nous devons emprunter. »

Laurence Baranski Le coming out spirituel. Parce qu’il existe une autre réalité que celle qu’on nous propose ou impose.

Si notre société a travaillé à faire de nous des êtres plus savants, les sociétés traditionnelles se sont de tout temps attachées à faire de nous des êtres plus conscients.
Les moments de crises que nous vivons et le mouvement global pour ces techniques ancestrales montrent qu’il est temps de nous rassembler.
Le savant et le conscient, l’intellectuel et le perceptuel, enfin réunis, doivent se mettre au service du futur.
D’un futur où Respect, Amplification cognitive, Autonomie et Joie seront le ciment d’une société enfin réconciliée avec son humanité.
Libre et heureuse de collaborer avec le Vivant!
N’est-ce pas la véritable écologie à la quelle nous devons désormais nous employer? »

Corinne Sombrun
La Diagonale de la Joie